NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 Plus d'infos 

dimanche 2 avril 2023 – 19:30 Passé

Musique

Le Pommier

KON.TAKTE

Le Pommier - Neuchâtel


L'idée du programme prévu, KON.TAKTE, a mûri au cours d'une longue réflexion musicale sur la relation entre l'espace et le temps.



Sous le nom de New3Art, nous présentons un programme qui s'est développé dans la ligne de la recherche sonore que nous poursuivons depuis des années. La composition "Kontakte" (1960) de Karlheinz Stockhausen, qui a ouvert la voie à la musique électroacoustique, trouve une nouvelle interprétation à travers notre programme conceptuel. Le compositeur et artiste sonore suisse Antoine Chessex (*1980) a composé pour ce programme l'œuvre de commande "Geschichten der Gewalt". Nos improvisations - les "reflets I-III" - s'inscrivent dans le contexte de ces deux œuvres.



Notre fascination pour le matériau choisi réside dans le développement artistique individuel. Ce qui nous motive, c'est la musique, la poursuite d'une ligne de langage sonore. La confrontation avec l'espace et le temps est depuis des années un aspect central de notre création musicale. De même, le lien entre la musique composée et nos improvisations conçues à partir du moment présent est un point fort de notre travail. L'objectif commun est de créer une expérience sonore cohérente qui allie conscience historique et expression artistique.



Impulsions pour la musique contemporaine

Avec sa composition "Kontakte", Karlheinz Stockhausen a donné en 1960 une impulsion fondamentale au développement de la nouvelle musique. Il y relevait le défi de fusionner des sons produits électroniquement et acoustiquement. Cette innovation devait plus tard être intégrée dans les produits les plus divers de la production de sons électroniques. Il s'agissait d'utiliser des catégories dans la composition au lieu d'un son instrumental "rigide" : son métallique - son de peau - son de bois. Elles sont appliquées aussi bien aux bruits qu'aux matériaux sonores. Dans la version originale de "Kontakte", les sons étaient produits de manière purement électronique. La version ultérieure, présentée dans le cadre de ce projet, prévoit deux instrumentistes plus l'électronique. L'instrumentarium traditionnel rencontre le monde des sons générés électroniquement et s'y associe. Cela conduit à la fusion, à la richesse des couleurs et à la diversité des sons. La composition est conçue comme un processus de transformation sonore avec des transitions subtiles. Ce rapport à l'espace et au temps, le maintien de la tension, constitue pour nous, interprètes, la fascination de cette œuvre.

"Kontakte" veut créer une tension qui dure jusqu'à la fin. Stockhausen appelle cela une "forme instantanée" et entend par là une musique qui commence et s'arrête. Une musique dans laquelle seul le présent compte et dans laquelle aucune direction ne peut être fixée à aucun niveau.



Un pont musical

Le programme comprend également trois improvisations libres intitulées "Spiegelungen I-III". En tant qu'artistes ayant une longue expérience de l'improvisation libre, il nous semble important de relier la composition de Stockhausen à la partie contemporaine et aux improvisations. La composition du compositeur suisse Antoine Chessex, créée pour ce projet, constitue un pont entre les premières phases de la musique électronique et l'avant-garde du 21e siècle.
Histoires de violence" de Chessex est une pièce pour piano, percussion et électronique qui explore le potentiel d'un dialogue entre les interactions acoustiques en temps réel de l'instrumentarium et l'électronique analogique.
Cet événement a été importé automatiquement depuis le site de Le Pommier. Suggérer une modification
Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser