NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

samedi 25 septembre 2021 – 20:00

©DR

Musique

Chœur Yaroslavl

Chants orthodoxes de l’ancienne Russie et du Caucase

Basilique Notre-Dame - 2000 Neuchâtel

Du Caucase jusqu’à la steppe russe, des montagnes inaccessibles jusqu’à la morne plaine de toundra et de taïga, le chant orthodoxe s’est déployé dans toute sa variété dans ce paysage infini. Les premiers chants orthodoxes remontent au 11esiècle: ils sont attestés à Kiev, à Novgorod, à Vladimir et dans le Caucase. Les pièces sont sobres, solennelles, puissantes, habitées, mystiques. Elles sont composées essentiellement par des moines. Certaines œuvres ont traversé les époques et sont encore interprétées aujourd’hui en monastère, en paroisse ou parfois en concert. Elles nous font entendre les vieilles histoires de l’Est, les églises en bois ou en pierre, le temps des tsars, le temps des splendeurs et des misères anciennes.

Constitué de douze femmes et douze hommes, l’ensemble vocal Yaroslavl vous invite à redécouvrir cette histoire musicale sacrée. Deux chœurs –un chœur de femmes, un chœur d’hommes –chanteront tour à tour quelques-unes des pièces les plus anciennes et les plus belles de Géorgie et de la Russie des tsars.

Trois types d’œuvres seront présentés:

- des pièces à troix voix de Géorgie, considérées comme parmi les premières de l’histoire occidentale: Hymne des chérubinset Saint Dieude la région de Svaneti ou encore un Devant ta croix de la région Kartl-Kathétie.

- des pièces puissantes et énergiques à l’unisson (znamenny), accompagnées de profonds bourdons: Bienheureux l’homme(variante Ostrog), Louez le nom du Seigneur(monastère de Valaam), Il est digne en vérité (tsar Teodor).

- enfin des pièces à trois ou quatre voix de la Russie des premiers tsars. Ces chants polyphoniques dits strotchnoyé sont parfois dissonants et ne ressemblent pas aux polyphonies occidentales. Ils datent d’avant le 18esiècle et la vague d’occidentalisation de la Sainte Russie par les artistes italiens, invités à la cour de Pierre le Grand et Catherine II de Russie: Trois fois saint, Venez et accouronsou encorele tropaire de Pâques.

Bref, un voyage musical aux sources musicales de l’Orient chrétien, plein de rebondissement et de mystère.

Détails Réservation Itinéraire

Basilique Notre-Dame

Rue Abram-Louis-Breguet 5-11

2000 2000 Neuchâtel