NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

©DR

DownTown K présente

Rodriguez Jr. Live

DownTown K - Neuchâtel
Reporté

Il est l’un des producteurs les plus excitants de la scène Deep-House-Techno underground , Rodriguez Jr. en live au DownTown K !

LINE UP ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

* Rodriguez Jr. (Live)
* Cut 3000 (Dj Set)
* Keikowasgreat (Dj Set)

INFOS ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Tarif 20.- + Frais
Limité à 100 personnes

Masques fournis par nos soins

Quand tu as besoin de boire une gorgée de ta binch, tu doit juste poser tes fesses (ne t’inquiètes pas, nous allons rajouter des petit sièges confortables juste pour l’occasion).

Tu peux danser, sauter et même crier comme d’habitude quand le DJ passe ta track préférée!

Rodriguez Jr.Il est l’un des producteurs les plus excitants de la scène Deep-House-Techno underground. Et pour cause. Ex-moitié du duo The Youngsters, qui avait connu un succès mondial sur le label F Com de Laurent Garnier, Rodriguez Jr. a explosé depuis lors en solo sur la scène internationale, révélant une facette plus contemplative et kaléidoscopique de son travail. Ses productions chaudes et mélodiques, sa Techno profonde doublée de refrains pop originaux et ses influences aussi diverses qu’éclectiques – de Kraftwerk à Eric Satie en passant par LFO, Carl Craig ou encore Michel Polnareff – ont trouvé maison sur des labels tels que Systematic, Boxer ou surtout Mobilee et ravi les mélomanes en quête d’inattendu. Pianiste depuis sa plus tendre enfance et nommé « Best Live Act » en 2016 sur le site de référence Resident Advisor, Olivier Mateu – de son vrai nom – livre derrière ses machines une prestation proche de l’extase qu’il impose chaque week-end sur les dancefloors les plus exigeants avec une facilité déconcertante à conquérir son public.
"La bonne musique électronique n'est pas une prison, elle devrait pouvoir être appréciée partout, des dancefloors aux living rooms, et par tout le monde".

Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser