NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Théâtre

Théâtre du Passage

Peut-être Nadia

Théâtre du Passage - Neuchâtel
Annulé

Peut-être Nadia

conception Anne-Sophie Mercier & Pascal Reverte

Un spectacle coup de coeur, évocation bouleversante de la gymnaste
Nadia Comaneci, qui devint à quatorze ans une légende vivante
après une prestation parfaite aux Jeux olympiques.

Loin des canons d’un biopic, cette hypothèse biographique s’invente dans les zones d’ombre de la légende de Nadia Comaneci, éternelle
« petite fée » de quatorze ans à laquelle on a confisqué son corps.

Montréal, 1976. Après un programme hors du commun aux barres asymétriques, Nadia Comaneci obtient le premier 10 de l’histoire des Jeux olympiques. Un score que les tableaux informatiques de l’époque, non prévus pour noter la perfection, sont incapables de retranscrire. Cette performance propulsa la jeune Roumaine, soumise depuis ses débuts à une discipline de fer, au rang de star mondiale. Elle endossa dès lors dans son pays la panoplie de l’enfant modèle du communisme, avant d’incarner plus tard aux Etats-Unis (dont elle adopta la nationalité) l’exemple de la conversion totale au libéralisme. Se détachant des biographies officielles, Anne-Sophie Mercier et Pascal Reverte, soutenus par une distribution remarquable, évoquent le chaos intime d’un corps qui, après avoir été le parangon de la perfection, est écrasé par son propre mythe, façonné par ce qu’ont voulu en raconter la dictature roumaine, le marketing américain et Nadia elle-même, soucieuse de ne pas altérer sa légende.


Détails Site Billetterie Itinéraire

Théâtre du Passage

4, passage Maximilien-de-Meuron

2000 Neuchâtel

AG Culturel