NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

vendredi 5 février 2021 – 20:30

Artistes régionaux
Théâtre

Centre Culturel Régional Delémont

L’art de la chute

Forum St-Georges - Delémont

Cie l’Atelier de l’inventeur. Texte et jeu : Antoine Zivelonghi

« Il tombe, quand ? Quand a­t-il commencé à tomber ? À dégringoler ? Il tombe, c’est sûr. Il n’y a plus de doute possible. Il ne peut plus se cacher cette réalité́. Il en a pris conscience... Maintenant il s’en rend compte... il le sait... du moins il croit le savoir. Son esprit en a pris conscience ! Son esprit l’informe et lui signifie qu’il est là, dans cet état de chute. Ni avant, ni après, mais là, au beau milieu de la chute.»

Une version écourtée de « L’art de la chute » a été́ présenté́e lors d’une Karte­Noire à Bienne, où 5 artistes présentaient une création d’une durée de 10 à 15 minutes. Antoine Zivelonghi a écrit le texte de L’art de la chute dans ce cadre. L’idée était née un mois auparavant. Il se trouve que le 27 mai, il a eu un accident de parapente qui aurait pu se révéler fatal. Suite à̀ une chute de 30 mètres, il s'en sort avec des vertèbres cassées et une longue période de réhabilitation. C’est en ressassant cet évènement assez secouant que lui est venue l’idée d’écrire un spectacle sur la chute. Que se passe-t-il quand on tombe, quand le contrôle nous échappe ? Et qui reprend ce contrôle ? Y a­t-il une raison ou sommes-nous victimes d’une suite de coïncidences malchanceuses ?

Le texte plonge littéralement en nous et décrit les mouvements de la pensée, des sensations, des sens, sous la forme de dialogues entre conscience et sensation, le corps et l’esprit s’organisent pour faire face à̀ l’impact. Le tout, baigne dans une atmosphère absurde où l’urgence de la situation semble très peu affecter les protagonistes.

Une création coproduite par le fOrum culture 

En partenariat avec Nebia Bienne

Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser