NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 Plus d'infos 

dimanche 1 septembre 2024 – 10:00

CONCERT

LES JARDINS MUSICAUX

Messe blanche

GRANGE AUX CONCERTS - Cernier

Intégrale des Sonates pour piano en trois concerts – premier concert

ALEXANDRE N. SCRIABINE

Sonate-Fantaisie sol dièse mineur ( de jeunesse op. posthume )

Andante – Allegro vivace

Shogo Tsukada

Sonate en mi bémol mineur ( de jeunesse op. posthume )

Allegro appassionato – Andantino – Presto

Irina Bedoeva

Sonate nº 7 op. 64 « Messe blanche »

Allegro – Subito meno vivo – Tempo I

Irina Bedoeva

Sonate nº 8 op. 66

Lento – Allegro agitato – Molto più vivo – Allegro – Tragique – Tragique. Molto più vivo –
Presto – Allegro – Meno vivo – Molto più vivo. Agitato – Presto – Più vivo – Allegro –
Tragique – Più vivo – Presto – Prestissimo

Igor Andreev

Étudiant∙e∙s de la classe du Pr Tomasz Herbut
Haute école des arts de Berne / Hochschule der Künste Bern

En 1888, un jeune pianiste de 16 ans entre au Conservatoire de Moscou. Grand admirateur de Chopin, il joue ses morceaux et compose comme lui. Quand il débarque chez son professeur avec les sonates, nocturnes, valses ou mazurkas qu’il a écrites, ce dernier s’esclaffe en lui disant qu’il a dû trouver une vieille valise d’inédits dans son grenier. Rira bien qui rira le dernier ! Alexandre Scriabine copie le style de Chopin, c’est vrai ; cependant un autre destin l’attend.

Sur les traces de Wagner, il pousse la tonalité à ses limites, remplace la mélodie par le motif et complexifie les rythmes à l’extrême. Il envahit ses partitions d’annotations sensualistes et de termes mystiques. On le rangera aux côtés des poètes symbolistes russes qui, comme Boris Pasternak – par ailleurs un remarquable pianiste – firent leur miel de l’œuvre de Scriabine.

Génie furieux ou folie terrifiante ? à travers sa Sonate pour piano n° 7, Messe blanche, Scriabine nous fait entrer dans les méandres de nos rêves et de notre inconscient.

 

Ici-bas je ne suis pas chez moi. Mais je perçois des appels, j’entrevois un univers sublime d’esprits. Un univers de rêve. L’existence y est tout autre.

Alexandre Scriabine

Couvert de la Grange – 11:15
Présentation des Sonates pour piano
de Scriabine par le Pr Tomasz Herbut


BILLETTERIE

AUTRES REPRÉSENTATIONSsonate n. 7 scriabine

Cet événement a été importé automatiquement depuis le site de LES JARDINS MUSICAUX. Suggérer une modification
Détails Site Itinéraire

GRANGE AUX CONCERTS

GRANGE AUX CONCERTS

2053 Cernier

AG Culturel