NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 Plus d'infos 

dimanche 5 mai 2024 – 17:00 Passé

André Clémençon Communication & Design, Biel/Bienne und/et Berlin

Artistes régionaux
Concert annuel, musique classique, chœur d’oratorio, orchestre

Konzertchor Biel Seeland

Pour le 200e anniversaire d’Anton Bruckner: Œuvres d’Anton Bruckner et de Mendelssohn

Palais des Congrès Bienne Seeland - Biel/Bienne

Anton Bruckner (1824-1896), dont on fêtera le 200e anniversaire en 2024, est aujourd'hui surtout connu pour ses symphonies puissantes et grandioses. Il ne faut cependant pas oublier que le maître autrichien a fait ses premières expériences de composition dans le genre de la musique sacrée. Il a composé jusqu'à quarante motets, neuf messes - seules les trois dernières, donc les plus célèbres, sont numérotées -, deux requiem et un Te Deum, sa pièce la plus célèbre et la plus réussie de toutes. Il n'a écrit que cinq œuvres pour l'orgue seul ; cependant, avec une certaine fréquence, il joue bien un rôle dans ses messes, comme dans la Messe no 1 en ré mineur (WAB 26) Cette œuvre peut être considérée comme un essai musical digne de ce nom, qui s'inscrit dans le dispositif de l'œuvre sacrée de Haydn, Mozart et Schubert : Elle partage avec Hayden une certaine sérénité stylistique, avec Mozart la tonalité du requiem et avec Schubert la recherche d'un équilibre entre la symphonie, les voix solistes et le chœur.

La première au Domin de Linz en 1864 fut très bien accueillie et représenta l'un des succès les plus importants de St Florian. Il s'agit d'une œuvre déjà mûre, qui donne un aperçu de l'évolution future du grand musicien.


Nous devons beaucoup à Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847) en ce qui concerne le renouveau de la musique chorale au 19e siècle. Tu es Pierre - composé en 1827 à son retour de la célèbre ville universitaire allemande - fait référence à un passage de l'évangile de Matthieu : Jésus s'adresse à Pierre et lui dit : "Tu es Pierre, et sur ce rocher je bâtirai mon église.˝

Mendelssohn a décrit : " Tu es Petrus lui-même comme "la pièce la plus réussie de ce année˝.

Cet événement a été saisi par Konzertchor Biel Seeland. Suggérer une modification
Détails Site Billetterie Réservation Itinéraire

Palais des Congrès Bienne Seeland

Rue Centrale 60

2501 Biel/Bienne