NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 Plus d'infos 
18 mar 2023 >  7 mai 2023
Passé
Pia Huber, sans titre, huile sur toile, 115 x 75 cm 2021 © Droits réservés

Peintures

Galerie Numaga

Notes d’inspiration Pia Huber

Galerie Numaga - Milvignes

Être en route
Comme la randonnée et le fait d'être en route dans la nature sont très importants pour moi, j'ai beaucoup lu sur la marche, sur l'importance de la marche et sur ce qui peut se passer à des niveaux très différents, tant au niveau physique que psychique.

Regarder et percevoir
En regardant, j'appelle cela un regard « sans jugement » , non pas si quelque chose est beau ou laid, mais peut-être comment c'est, comment sont les formes, les couleurs, les structures et les rythmes.

« Les véritables voyages de découverte ne consistent pas à connaître de nouvelles contrées, mais à voir quelque chose avec d'autres yeux » . Marcel Proust

Le secret des fleurs qui se fanent.

Juste avant que les pétales ne tombent définitivement : un dernier sursaut, grâce au mouvement, les couleurs me semblent plus vives, plus intenses. Elles réunissent la délicatesse et la violence, la vie et la mort, la splendeur et la pauvreté, l'être et l’éphémère. Vivacité et mouvement juste avant la fin.

Gares et lignes de train

Que se passe-t-il lorsque j'attends un train, je suis sur le quai, mes pensées se mettent en route, peut-être vers où je vais ou qui peut venir, peut-être que j'attends quelqu'un.
Mon regard est attiré par la fuite au loin, les structures qui se perdent dans le lointain, des lignes verticales et horizontales, des pylônes et des lignes de train, des rails, entre eux s'allument des panneaux de couleur et des feux de signalisation, ils changent constamment de couleur, un lent jeu de couleurs.
La gare est un lieu particulier. On n'y vit pas, on n'y habite pas, c'est un lieu de passage et pourtant il s'y passe tant de choses.

C'est au crépuscule que le jeu des couleurs est le plus beau, c'est là que le regard se perd dans l'affaiblissement des contours.



Cet événement a été saisi par Galerie Numaga. Suggérer une modification
Détails +41 32 842 42 59 Réservation Itinéraire

Galerie Numaga

Rue de l’Étang 4

2013 Milvignes