NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 Plus d'infos 

jeudi 4 mai 2023 – 19:15 Passé

vendredi 5 mai 2023 – 20:15 Passé

samedi 6 mai 2023 – 18:15 Passé

Théâtre

Théâtre populaire romand TPR

Depois do silêncio Après le silence

Beau-Site - La Chaux-de-Fonds
description

«Depois do silêncio» se déroule autour de «Torto Arado» (2019), le roman largement salué d’Itamar Vieira Junior, planté dans le cœur rural de l’Etat de Bahia au Brésil. Il associe cette fiction troublante — racontée par la voix de trois jeunes femmes dans le contexte de la lutte de leur communauté pour la terre, la liberté et l’identité — à «Cabra marcado para morrer», le célèbre documentaire d’Eduardo Coutinho qui dévoile l’histoire de Joao Pedro Teixeira, leader d’un syndicat rural assassiné en 1962 ; ainsi qu’à des recherches basées sur le travail de terrain et des entretiens. Un documentaire / fiction, une pièce de théâtre / film comme le récit intime de ce passé non résolu qui ne cesse de se répéter.


Christiane Jatahy remonte le fil de l’esclavage, triste héritage du colonialisme qu’on prétend aujourd’hui définitivement éteint. Mais ses braises brûlent toujours dans les profondeurs saumâtres du Brésil de Bolsonaro et les discours racistes qu’il tisonne conditionnent encore bien des réalités géopolitiques dans nos sociétés. Navigant sans relâche entre réalité et fiction, combats intimes et répercussions internationales, «Après le silence» entremêle les arts et les temporalités pour mettre en perspective le passé louche d’un pays au présent troublé qui ne cesse de répéter son histoire. Un travail de mémoire crucial dans l’espoir, peut-être, de défricher un terrain pour demain.



Informations complémentaires

À une époque où l’on déboulonne les statues de mécènes controversés, l’immense artiste brésilienne Christiane Jatahy, Lion d’or 2022 de la Biennale de Venise, revient sur les heures sombres de l’esclavage et sur le racisme structurel qui forge nos sociétés. 


Dans le cadre du Printemps Culturel Neuchâtel



Biographie

Née à Rio de Janeiro, Christiane Jatahy est cinéaste, dramaturge et metteure en scène. Elle dirige la compagnie Vértice de Teatro, avec laquelle elle développe un langage performatif à mi-chemin entre récit scénique et documentaire. Son œuvre s’attache à sortir des théâtres pour investir des dispositifs originaux susceptibles de transcender le quatrième mur. Multiprimée, elle monte «La Règle du Jeu» de Renoir à la Comédie Française et devient artiste associée du CentQuatre puis de l’Odéon à Paris, du Schauspielhaus de Zurich, de l’Arts Emerson Boston et du Piccolo Teatro de Milan. Axé sur les discriminations systémiques, «Après le silence» est le dernier volet de sa trilogie des horreurs qui suit «Entre chien et loup», consacré au fascisme, et «Avant que le ciel tombe» autour de la masculinité toxique. Avec «Depois do silêncio», Christiane Jatahy approfondit sa recherche d’un langage théâtral et cinématographique, explorant les lignes de tension entre les deux formes d’art, entre la fiction et la réalité, entre les questions locales de son Brésil natal et la manière dont elles sont des reflets de tendances mondiales, entre une profonde préoccupation pour les temps sombres que vivent le pays et le monde.



Caju Bezerra est actrice, chercheuse théorique et artiste-éducatrice. Elle étudie les récits, les oralités et corporalités de la diaspora Africaine dans les arts vivants. Utopique, qu’un changement pourrait survenir. Au TPR elle a présenté «Julia» en 2015, «What if they went to Moscow?» en 2016 et «Le Présent qui déborde» en 2021.



Juliana França, née et élevée à Japeri, dans la Baixada Fluminense de Rio de Janeiro, est actrice, enseignante, titulaire d’un master en philosophie, chercheuse dans le domaine des arts du spectacle et des relations ethno-raciales. Elle est membre du groupe socioculturel Código depuis 16 ans.



Lian Gaia est une femme indigène née dans la forêt atlantique dans un contexte urbain périphérique. Diplômée en psychologie, elle travaille dans l’art de la scène. Elle est cofondatrice d’Anauá Filmes, un producteur militant pour les causes indigènes.



Aduni Guedes est un percussionniste, producteur de musique et chercheur de la diaspora Africaine, qui mélange la tradition ancestrale et le contemporain.


Gal Pereira est une actrice du quilombo de Remanso dans la Chapada Diamantina, Bahia. Elle a joué dans deux courts métrages et un long métrage, et a produit et mis en scène un évènement musical.








Cet événement a été importé automatiquement depuis le site de Théâtre populaire romand TPR. Suggérer une modification
Détails Site Itinéraire

Beau-Site

Rue de Beau-Site 30

2300 La Chaux-de-Fonds

AG Culturel