NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 8 avr  > 14 mai 
© D.R.

Exposition

Smallville

ULTRAGAFFE !

Smallville - Neuchâtel

«Rogntudjuuuu»
Léon Prunelle

Tôt ce matin, vers 10h45, une petite ombre passe furtivement devant le soleil. Figé sur la tablette de fenêtre, la truffe collée à la vitre, Spip contemple d’un air désapprobateur le bazar qui jonche le sol à l’intérieur de la chambre. Scandalisé, le petit rongeur grimpeur hume un instant le cendrier qui vomit à côté de lui, grimace et saute dans le vide. Le printemps est là. Le gazouillis des oiseaux dessine des formes invisibles dans le bleu du ciel pour inviter les fleurs timides à danser dans un tourbillon de couleurs pastelles.

M’ENFIN ?! Il faudrait peut-être voir pour parler de l’exposition de Mäschi.

Smallville a le plaisir d’accueillir l’exposition personnelle de Mäschi. Nouveau pape du nihilisme, l’artiste et curateur* dudéiste** focalise sa pratique picturale sur la figure de Gaston Lagaffe. Ici pas d’alter-ego fantasmé, Lagaffe c’est bien lui. En effet, le personnage de bande dessinée et l’artiste bernois sont semblables à 90 % selon les dires de l’artiste lui-même. Sans vouloir poser un diagnostic sur la psychologie de la figure de Gaston, ils vivent tout deux avec un trouble du déficit d’attention, ce qui a pour conséquence de favoriser entre autres, la rêverie, la procrastination ou encore la mauvaise gestion du temps. Cependant, malgré les évidentes similitudes, personne à ce jour n’a encore jamais retrouvé Mäschi, comme Gaston, caché dans une armoire pour éviter de travailler, sanglé dans un sac couchage au dos d’une porte (même si on l’a vu disparaître en rollers quelques minutes avant le vernissage d’un artiste qu’il avait invité à exposer, pour aller la piscine). En effet, rien de grave, les oublis et les retards se retrouvent vite compensés par la gentillesse et la douceur de caractère du prolifique créateur.

Hormis les apparentes catastrophes provoquées par l’étourderie, dont la liste ne sera pas dévoilée ici par respect pour l’artiste, une question demeure. Le monde ne serait-t-il pas finalement plus beau, plus paisible, s’il était peuplé de davantage de pacifistes comme Gaston, le grand Duduche*** ou de Mäschi?



* Mäschi est le directeur et le curateur principal de l’espace d’art Ballostar-mobile à Köniz, non loin de Berne.
** Religion agnostique et libertaire créer par Olivier Benjamin, suite au visionnage du film The Big Lebowski en 2005.
*** Personnage de fiction paresseux et irrévérencieux, créé en 1963, par le regretté Cabu de Charlie Hebdo.