NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

21 jan  > 26 fév 

Exposition de groupe

Krone Couronne

STITCHES. HOME AS COMPOSITION

Krone Couronne - Bienne

Avec les artistes Camille Farrah Buhler, Beth Dillon, Nathalie Diserens, Jeanne-Odette Evard, Lissy Funk, Elsi Giauque, Shamiran Istifan, Clare Kenny, Manutcher Milani, Jessy Razafimandimby, Pablo Rezzonico Bongcam, Marie Schumann.

Deuxième volet du projet de recherche STITCHES - une enquête sur l’utilisation du textile dans les pratiques artistiques contemporaines - HOME AS COMPOSITION présente une exposition axée sur le textile dans l’espace domestique et son rapport à la composition et la décoration.

«Ce qui se joue dans le logement, c’est aussi la possibilité de maintenir une mémoire. Que l’on vive ou non au même endroit que ses ascendants, l’habitation relie à la généalogie à travers sa dimension muséale. Elle doit permettre d’être à la fois de plein-pied dans le monde, parmi ses contemporains, et relié au passé, à son histoire.» (Mona Chollet, Chez soi : une odyssée de l’espace domestique, 2015).

En quoi nos dites «maisons» sont-elles les témoins d’histoires culturelles, sociales, historiques et familiales? Si le domestique représente le lieu où l’héritage culturel et social se confronte aux souvenirs personnels et collectifs, comment reflète-t-il les identités individuelles hors du foyer?

Dans une représentation conjointe du confort, de la rêverie et de l’enfermement, l’exposition met en scène un «aménagement décoratif» fictif qui trouble le principe d’intimité inhérent à l’espace privé. L’individualité s’efface au profit d’une réflexion autour des notions de classes et de normes esthétiques, de genre et de relations personnelles.

Prenant corps dans les espaces de la KRONE COURONNE, l’exposition met en lien le rôle des objets et leurs rapports au décoratif comme construction d’environnements habitables.

Une exposition du Collectif Détente (Gabrielle Boder, Tadeo Kohan, Camille Regli) avec des emprunts à la Collection de la Ville de Biel/Bienne.


STITCHES
Partant du nœud comme figure symbolique du lien et de la contrainte, mais également comme motif élémentaire du tissu, la série d'exposition STITCHES porte un regard sur l’utilisation du textile dans la création artistique de ces dernières décennies en Suisse. Le projet esquisse une réflexion sur le contexte de production et le rapport historique et évolutif du matériau. Artistes émergent·e·s et confirmé·e·s sont ainsi invité·e·s à tisser des liens au cœur de différentes expositions nodales. Par contraste et affinité, les œuvres forment des «communautés» temporaires, nourrissant des dialogues formels et narratifs, entre intimité et extimité, contrainte et libération, émancipation et domestication.

Après une première exposition au Commun à Genève intitulée Stitches: Scènes, corps, décors (juin-juillet 2021), la deuxième édition à Biel/Bienne présente la suite des recherches autour du textile, se focalisant sur la subversion de ses fonctions dans l’espace domestique.

Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser