NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

 8 mai  > 26 sep 
©DR

Exposition

Musée des Beaux-Arts du Locle MBAL

Anastasia Samoylova

MBAL - Le Locle
Grand Canyons

Le MBAL a invité l’artiste d’origine russe Anastasia Samoylova à créer une installation inédite pour la façade du musée. Sa pièce murale convoque le Grand Canyon sur fond de changement climatique. Depuis plusieurs années, l’artiste, qui vit aujourd’hui aux Etats-Unis, créée des installations monumentalesparallèlement à sa pratique de photographe documentaire. Grand Canyons, réalisée en 2021, s’inscrit dans la série Landscape Sublime commencée en 2013. L’artiste y explore la manière dont les images issues des réseaux sociaux répondent aux motifs picturaux populaires et illustrent une certaine idée de la nature et de l’environnement. Pour réaliser ses collages, Samoylova collecte sur Internet des images libres de droits, puis les re-photographie sous forme de tableaux cubistes. Capturées par des photographes amateurs, la plupart d’entre elles sont souvent majestueuses : les couleurs saturées et les compositions correspondent aux conventions attendues de l’imagerie touristique de type calendrier. L’artiste télécharge ses images en utilisant des mots-clés qui deviennent ensuite les titres de ses œuvres. Dans son studio, elle imprime, puis découpe, plie, et assemble les vues trouvées. Se laissant porter par l’improvisation pour construire ses compositions de façon tridimensionnelle, Samoylova s’inspire du travail de l’avant-garde russe, en particulier celui de l’artiste constructiviste Liubov Popova. Sa relation aux images populaires est influencée par le Pop Art de Robert Rauschenberg et par le postmodernisme.

Grand Canyons se compose de vues typiques des célèbres paysages de l’ouest américain, ainsi que de photographies historiques provenant de la bibliothèque en ligne du parc national du Grand Canyon, des images de sentiers de randonnée, de points de vue sur les hauteurs, en passant par celles de groupes de touristes et d’animaux indigènes. Tant les archives officielles du parc que les images partagées sur les réseaux sociaux contiennent des photographies de feux de forêt survenus ces dernières années. La durée de la saison des feux augmentant chaque année en raison du changement climatique, le nombre croissant d’images de feux téléchargées sur Internet est un rappel silencieux de ce qui pourrait être perdu si l’exploitation des terres se poursuit au même rythme. Le travail de Samoylova explore ainsi les notions d’environnementalisme, de consumérisme et de pittoresque. Avec la série Landscape Sublime, elle pose son regard sur l’une des questions les plus urgentes de ce siècle : le changement climatique. Sa composition d’images capture l’état d’une nature qui sombre vers la catastrophe et révèle le rôle que joue la photographie dans la création de souvenirs collectifs et de géographies imaginaires.

Biographie

Anastasia Samoylova (Russie/USA, 1984) vit et travaille entre Miami et New York. Elle a obtenu un Master en beaux-arts de l’université Bradley et un Master en design environnemental de l’université d’État russe pour les sciences humaines. Son dernier projet, FloodZone (2020), est paru aux éditions Steidl et a été exposé à Tampa, aux Etats-Unis. Le travail de Samoylova a été remarqué par la presse internationale, notamment Artforum, The New Yorker, The Washington Post, El Pais, Die Presse-Schaufenster et Frankfurter Allgemeine. Elle a reçu un certain nombre de bourses. Ses œuvres font partie des collections du Perez Art Museum à Miami, du Museum of Contemporary Photography à Chicago et du Wilhelm-Hack Museum en Allemagne.