NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Danse

Théâtre du Passage

LUMEN

Théâtre du Passage - Neuchâtel

LUMEN

par Prototype Status chorégraphie Jasmine Morand

Cette création ensorcelante trouble les perceptions des spectateurs
par ses modulations de lumière et divers jeux optiques induits par
un plateau inclinable reflété par un gigantesque miroir.

Depuis l’inauguration du Passage, chaque saison propose une pièce d’un ou d’une chorégraphe suisse. En collaboration avec l’Association Danse Neuchâtel (ADN), nous sommes particulièrement heureux d’accueillir cette année Jasmine Morand, au talent déjà confirmé, qui propose ici une expérience introspective et picturale faisant de la lumière une matière incarnée. Convaincue que « l’obscurité garde la beauté du monde », l’artiste veveysanne propose une traversée
émotionnelle dans laquelle le public est invité à explorer les mécanismes de sa raison et à ne plus chercher des explications à ce que lui renvoient ses sens ou à ce qu’il croit discerner. L’oeuvre engage aussi à mieux reconnaître l’autre, sa présence et ses différences. Sur scène, on entend des respirations, on perçoit des
frottements et des glissements. Des corps incandescents naissent lentement de l’obscurité, apparaissant d’abord par fragments. Textures, volumes et silhouettes se forment et se résorbent au gré de l’intensité lumineuse. Par un dispositif scénique jouant de la présence (ou non) de la lumière, LUMEN abolit les distances, les limites et les frontières, interroge la notion même de réalité et stimule l’imagination.


Ce que nous percevons diffère souvent de ce qui s’expose
effectivement devant nous, comme nous le rappelle ce
dialogue intime et subjectif entre ce qui se laisse voir et
ce que nous apercevons.