NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

jeudi 3 novembre 2022 – 20:30

Musique

KartellCulturel

Nils Petter Molvær Quartet

Le Singe - Bienne
Un nouvel album intitulé «Stitches»

Nils Petter Molvær est l’un des représentants les plus en vue d’un jazz électronique hybride né dans les années 1990, qui est ensuite devenu un genre à part entière sous le nom de «future jazz» ou de «nu jazz». Trompettiste et compositeur norvégien, Molvær est à la fois un pionnier et un vétéran de ce style, puisqu’il a été l’un des premiers jazzmen à intégrer dans ses morceaux des sons empruntés aux musiques électroniques. Mêlant trompette mélancolique et coulisses électroniques hautement dynamiques, l’univers de Molvær est immédiatement reconnaissable et lui a valu le statut de poids lourd du jazz européen, ce qui s’explique lorsque l’on sait qu’il est considéré comme l’un de ceux qui ont permis à cette musique d’entrer de plain-pied dans une nouvelle ère sans pour autant renier son passé.

Sur son dernier album, intitulé «Stitches», Nils Petter Molvær poursuit cette aventure passionnante et continue à explorer de nouvelles sonorités et de nouvelles émotions, prouvant au passage que le jazz est loin d’avoir dit son dernier mot et qu’il a un bel avenir devant lui. Pour «Stitches», le trompettiste a choisi de travailler avec le batteur Erland Dahlen, le bassiste Jo Berger Myhre et le guitariste Johan Lindstrøm. Les quatre musiciens se sont d’abord retrouvés chez Ocean Sound Recordings, sur l’île de Giske, avant d’échanger en visioconférence et de travailler à distance pendant la pandémie. Malgré ces conditions particulières et les retards subis par la production, la musique de «Stitches» n’a rien perdu de sa vigueur, la spontanéité, la fluidité et la synergie entre les instrumentistes restant les enjeux majeurs des compositions de Molvær. Au terme du processus, l’album a été monté et mixé par le leader et Jon Marius Aareskjold au studio Kysten, situé à Tromsø.

Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser