NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

vendredi 23 avril 2021 – 20:30

Myriam Demierre

Théâtre

Centre Culturel Régional Delémont

Les chutes d'Alep

Forum St-Georges - Delémont

Cie des aiRs. Théâtre documentaire. Mise en scène: Myriam Demierre. Dramaturgie: Jérôme Richer. Scénographie: Adrien Moretti. Jeu: Soumaya Hallak, Sofyen Khalfaoui, Kamel Najma, Isabelle Pauchard (distribution en cours). Création marionnettes : Christelle Nicod. Création lumières: Nicolas Mayoraz. Création sonore et musicale : Malena Sardi. Administration : Caroline Moret.

Ce spectacle donne la parole à des civils d’Alep rencontrés sur place. Au travers de leurs témoignages, il veut montrer la différence entre la réalité de la guerre, telle que l’ont vécue les Aleppins, et celle que nous nous sommes forgée en Occident, et par là même pointer du doigt le déséquilibre qui a cours dans le traitement médiatique de la bataille d’Alep et de la guerre en Syrie en général.

En décembre 2016, le monde occidental s’est ému pour « la chute d’Alep ». Les bombardements ayant lieu en pleine période de l’Avent, il était difficile de ne pas être remplis d’empathie pour ces civils pris au piège et pour la destruction de ce patrimoine de l’UNESCO, qui, aux dires des Aleppins, est la plus vieille ville du monde habitée sans discontinuer.

En parlant avec les Aleppins que j’ai pu croiser, j’ai découvert qu’eux ne parlaient pas de « chute d’Alep », mais au contraire de la « libération » de leur ville. S’ils devaient utiliser le mot « chute d’Alep », cela serait pour évoquer juillet 2012, le moment où la ville a petit à petit été coupée en deux, entre Alep-Est et Alep-Ouest, un peu comme les Berlinois se sont réveillés en voyant le mur qui s’édifier devant eux.

Ce spectacle veut donc relier « notre » chute d’Alep (celle de décembre 2016) avec la chute d’Alep de ses habitants (celle de juillet 2012) et tenter de faire saisir au spectateur le pourquoi de cette différence de terminologie et le rôle que les médias ont pu y jouer.

Soutenu par la bourse de compagnonnage théâtral de l’Etat de Vaud et de la ville de Lausanne 2019-2021, ce spectacle donne la parole à des civils d’Alep rencontrés sur place. Autres soutiens : Loterie Romande, Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs, Fondation du Centre patronal, Fondation ABPi, Fondation suisse des artistes interprètes.
Une co-production Cie des aiRs, Théâtre de l’Oriental, Vevey, Théâtre Bennon Besson, Yverdon


Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser