NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Animation | Cirque | Musique

CAN Centre d’art Neuchâtel

Room 4 - Laurent Güdel - Svetlana Maraš - REA

CAN - Neuchâtel

Room 4

Performances sonores


Laurent Güdel centre son travail sur les questions des politiques de l’écoute et sur une approche auditive du corps social et des institutions. Il se saisit de ces enjeux pour créer des travaux prenant des formes multiples. Avec la pièce The Missing Computer réalisée à l'Elektronmusikstudion de Stockholm, il s’intéresse à l’évolution des studios de musique électroacoustique fondés un peu partout dans le monde dans l’après-guerre. Ces studios étaient des lieux d’utopies futuristes tenus par des ingénieurs, des électriciens, des chercheurs, des musiciens et des artistes qui avaient la responsabilité d’inventer un monde sonore nouveau avec l’argent public.


Svetlana Maraš, travaille au carrefour de la musique expérimentale, de l'art sonore et des nouveaux médias. Elle explore la musicalité sous toutes ses formes pour en tester son élasticité et renouveler constamment son approche. À travers des textures denses et changeantes, des structures granuleuses et pointillistes, la musique de Svetlana Maraš convoque une implication entière de l’esprit et du corps pour en apprécier les subtilités.

REA




REA utilise sa voix comme matière sonore, qu’elle transforme et aliène de son propre corps en la faisant transiter par des appareils électroniques analogiques. Par des pulsations manquantes, elle s'émancipe des constructions rythmiques toutes faites et nous emmène dans un périple cinématique entre une electronica sombre et dystopique et une poésie rêveuse et pleine d’espoir.