NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Musique

Nebia

BATLIK

Nebia poche - Biel/Bienne

L’art de la défaite de Batlik, c’est Peter Falk en chemise à fleurs, à la recherche d’une mélodie perdue entre les lignes d’Emil Cioran.

Que deviennent l’œuvre, la mythologie et la vie d’un auteur après en avoir traversé un autre ? C’est avec une poreuse résonance que Batlik, le chantre de l’anti-héroïsme, s’est attelé à l’exercice suivant : écrire, composer et interpréter dix chansons, comme un écho aux écrits du philosophe, poète et écrivain Emil Cioran. Accompagné par la voix et la guitare d’Alice Animal, la batterie de Johann Guidou et la basse de Viryane Say, Batlik nous livre dix échappées, dix perspectives, dix tentatives de sublimer les mornes contingences du temps en ondes poétiques, teintées d’ironie et d’un humour nonchalant. Batlik nous emmène donc sur les traces de Cioran, en cheminant entre les chansons de son douzième album. Plus qu’un concert, c’est une histoire, un voyage à l’issue incertaine mais dont on savoure chaque instant.

Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser