NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

dimanche 4 août 2019 – 17:00

Musique

Crescendo Jura

Piano à St-Ursanne - 16e édition

Collègiale et cloître de Saint-Usrsanne - Saint-Ursanne

Margarita Höchenrieder, piano

En plus de collaborations régulières avec d’autres festivals ouinstitutions, Piano à Saint-Ursanne développe un autre axe important : lacréation d’œuvres nouvelles pour piano. En passant commande à des compositeurs prometteurs et en encourageant la création, le festival enrichit le répertoire pianistique et met en valeur la musique de notre temps. Jusqu’à aujourd’hui, des compositeurs comme Abner Sanglard, Roger Meier, Jean-Claude Beuchat, tous trois Jurassiens, ont été sollicités, ainsi que Françoise Choveaux, compositrice française, Helena Winkelman, compositrice suisse, Richard Dubugnon, d’origine franco-suisse et Demetre Gamsachurdia, compositeur géorgien établi à Bâle. En2018, le festival s’approchait de Vincent Bouduban, compositeur jurassien, pour enrichir le répertoire pianistique à quatre mains. En 2019, Françoise Choveaux, compositrice française prolifique, écrit à nouveau un nouvel opus pour le festival : Summer Sonata pour piano solo. Benjamin Soistier, percussionniste invité par François Joliat, proposera quant à lui une création originale pour multi-instruments électroacoustiques, L’Espagnol, en référence au surnom qu’on donnait à Beethoven en fonction de son teint mat.

Concert

Margarita Höhenrieder, pianiste allemande, jouit d’une grande réputation dans les milieux musicaux internationaux où elle se produit dans toutes les configurations, en solo, en musique de chambre et avec orchestre. Le programme qu’elle propose (di 4 à 17 h) est original à plus d’un titre. On pourra entendre des œuvres de compositeurs actuels comme Drei Klavierstücke de l’Allemand Bernd Redmann, très actif et reconnu, et Sonate d’été de la Française Françoise Choveaux, en création mondiale et dédicacée à l’interprète. Ces pièces originales côtoient celles plus connues de Beethoven, avec la Sonate« Pathétique », considérée comme le premier chef-d’œuvre pianistique du maîtrede Bonn, ou encore le Deuxième mouvement du Deuxième Concerto et La grandePolonaise brillante, précédée de son Andante spianato, de Chopin. Le récitalcomporte également une Sonate de Clara Schumann qui démontre que la jeune femmen’était pas seulement l’épouse de Robert et l’interprète inspirée de ses œuvres,mais également une compositrice remarquable.

Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser