NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

©2017 Orchestre symphonique Berne

Musique

Société de Musique de Neuchâtel

Orchestre symphonique de Berne et Swiss Piano Trio

Temple du Bas - Neuchâtel

Pour ouvrir le programme, un des plus beaux préludes pour orchestre qui soit !

Durant les dix dernières années du dix-neuvième siècle, Claude Debussy assista fréquemment aux réunions d’écrivains et d’artistes que le poète Stéphane Mallarmé organisait chez lui le mardi soir. Mallarmé avait publié en 1876 un poème L’après-midi d’un faune, et seize ans plus tard, lorsqu’il réalisa que Mallarmé avait espéré que son poème pourrait être présenté au théâtre, Debussy se mit à composer un ouvrage qu’il appela, à ce stade, «Prélude, Interludes et Paraphrase finale», pensant sans doute que cela serait la musique d’accompagnement d’une telle représentation. Il ne composa en fait que le Prélude à l’après-midi d'un faune qui plut à Mallarmé, car, pensait-il, Debussy avait su traduire l’émotion de son poème. La première représentation en fut donnée à Paris le 22 décembre 1894. C’est Gustave Doret qui la dirigea, et il décrit dans ses mémoires la visite de Debussy à son appartement avec les épreuves de la partition orchestrale. Le musicien l’avait jouée en entier plusieurs fois au piano et il avait stupéfié son hôte par son talent pour reproduire sur le clavier toutes les couleurs orchestrales et nuances de chaque instrument, donnant ainsi une interprétation apparemment parfaite de l’ouvrage. Maurice Ravel, qui avait une fois proclamé qu’il aimerait que l’on joue le Prélude à l’après-midi d’un faune à son enterrement, le transcrivit en duo pour piano en 1910, mais l’arrangement (que nous avons enregistré ici) pour deux pianos est de Debussy lui-même et date de 1895.

Orchestre symphonique de Berne

Mario Venzago, direction


Swiss Piano Trio

Angela Golubeva, violon

Joël Marosi, violoncelle

Martin Lucas Staub, piano

Détails Site Billetterie Itinéraire

Temple du Bas

5, Rue du Temple Neuf

2000 Neuchâtel

20 ans 100 francs