NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur le culturoscoPe site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic, d’affiner les contenus mis à votre disposition et renseigner les acteurs·trices culturel·le·s sur l'intérêt porté à leurs événements.

Théâtre

Centre Culturel Régional Delémont

Orgie de Pier Paolo Pasolini

Forum St-Georges - Delémont

Mise en scène : Jean-Michel Potiron ; Jeu : Mathieu Dion, Géraldine Dupla, Eva Courgey ; Musicien : Léon Jodry ; Scénographie : Pia de Compiègne ; Costumes : Nadia Genez ; Lumières : Julien Barbazin ; Vidéo : Christophe Monterlos ; Assistant à la mise en scène : néant ; Administration : Julie Bloch

À travers l'évocation et l'analyse d'une relation sado-masochiste violente, Orgie interroge la liberté, les rapports de pouvoir et de soumission, l'hypocrisie, les contradictions et le devenir des valeurs de la société contemporaine. La mise en scène est le fruit de 5 ans de travail de Jean-Michel Potiron, homme de théâtre bisontin bien connu en Suisse romande.

La pièce à la langue somptueuse date de 1966, période où Pasolini tourne beaucoup de films, dont Des oiseaux, petits et gros, - grand succès à Canne en 1966 justement- Théorème ou encore Œdipe Roi. On est loin encore de l’univers des 120 Journées de Sodome. Pasolini voit la culture méditerranéenne s’effondrer sous les coups de boutoir de l’industrialisation des « trente glorieuses », il dénonce la bourgeoisie qui laisse le monde ancien s’effacer. La société n’a pas encore fait la révolution de 1968. « Orgie » est un rite païen, méditerranéen, ancestral, au sens originel de bacchanales - l'étymologie se réfère aux fêtes organisées dans la Grèce antique en l'honneur de Dionysos - où l’individu interroge sa place au monde et cherche dans les rites un sens que la société moderne a perdu.

théâtre poétique / dès 16 ans
90min


Au même endroit
Cela pourrait aussi vous intéresser